Biographie | The Official Elvis Presley Site

Biographie

Elvis Aaron Presley, connu dans le monde entier par son seul prénom, est considéré comme une des figures les plus importantes de la musique et de la culture populaire du 20ème siècle. Il a changé à jamais le paysage de la musique américaine avec un son et un style qui combinaient de manière unique des influences musicales diverses, voire en apparence disparates. Il a également été à l’origine d’une révolution musicale qui a engendré une transformation culturelle à l’échelle planétaire.

Elvis était passionné par une gamme de musique vaste et variée. Ses influences allaient des ballades pop et de la musique country de son époque à la musique gospel qu’il écoutait à l’église et dans les événements auxquels il assistait fréquemment, en passant par le rythm’n’blues noir qu’il a découvert lorsqu’il était adolescent, dans l’historique Beale Street de Memphis. Il aspirait à absorber la musique qui l’avait touché et la faire sienne. Personne n’aurait pu prédire jusqu’à quel point Elvis allait réaliser son ambition ou l’impact qu’il allait avoir sur la musique et la société. Il a maillé des influences musicales variées, créant ainsi un son et un style jamais vus ou entendus auparavant. Il est aussi devenu la première véritable icône rock & roll, offrant à la nouvelle génération un son unique dans lequel se reconnaître.

La carrière d’Elvis a connu des hauts et des bas mais il y a deux périodes qui marquent son histoire musicale : 1955-56 lorsqu’il atteint une reconnaissance nationale et mondiale avec un son qui estompe les frontières entre les genres, puis dans les années 70 lorsqu’après deux comebacks différents il se forge une image iconique grâce à de vastes tournées et des performances scéniques élaborées. Aujourd’hui, 26 ans après sa disparition, son succès en tant qu’artiste demeure intact et Elvis Presley reste le roi incontesté du rock’n’roll.

La carrière d’Elvis ne débute pas avec le rock’n’roll. Dans ses premiers enregistrements avec Sam Phillips aux studios Sun Records en 1954 Elvis chante ballade après ballade. Il échoue cependant à impressionner Phillips qui pense que son talent brut ne peut rivaliser avec celui très raffiné d’Eddie Fisher, Dean Martin et Johnny Ray – les crooners de l’époque. S’amusant entre les prises, Elvis se lance dans une version improvisée de « That’s All Right » du bluesman Arthur Crudups. Le son – un homme blanc qui chante une musique influencée par les noirs – est précisément celui que Phillips attend et est impatient de promouvoir.
Le son qu’Elvis crée en 1954-55 juste avant d’exploser sur scène l’année suivante, est révolutionnaire. Dans ses premières performances, Elvis ajoute le R&B à la country et vice versa, mélangeant des genres musicaux qui étaient auparavant bien distincts. Elvis, critiqué pour éradiquer les genres pop et country qui étaient définis de manière très étroite et indépendante, ouvre la voie à un nouveau style musical qui va devenir célèbre dans le monde entier sous le nom de rock & roll.

En 1956, Elvis est une star nationale et est reconnu comme chef de file du mouvement rock & roll. En novembre 1955, Elvis a quitté Sun Records pour RCA, un changement nécessaire pour obtenir une exposition nationale. Avec la sortie de « Hound Dog » en 1956, Elvis solidifie le rock & roll comme étant le nouveau son du moment. Mais ce n’est pas son seul son pour ces premières années chez RCA. Elvis continue à incorporer dans ses disques les styles musicaux qu’il aime, comme la pop, le R&B et le gospel. En faisant cela, il atteint un niveau de succès jamais obtenu par un artiste auparavant. Son premier LP chez RCA, « Elvis Presley », est N°1 des charts album pendant 10 semaines et la plus grosse vente d’album pop de l’époque. De plus, ses singles occupent la première place des charts singles pendant 24 semaines. En 1956, Elvis n’a pas moins de 10 singles de 10 genres musicaux différents dans le Top 100 en même temps. Mais c’est le rock & roll qui lui amène à la fois les applaudissements et les critiques.

Le nouveau son du rock & roll essentiellement illustré par Elvis, est devenu un catalyseur du changement. Nouvelle icône pour une nouvelle ère, Elvis fournit à la jeunesse des années 50 – une génération jeune et impatiente à la recherche d’une alternative à la musique de ses parents – un son et un style qu’elle fait sienne. La musique d’Elvis, en rupture radicale avec les ballades qui avaient dominé les jours précédant son arrivée sur scène, ainsi que sa forte présence – procurent aux jeunes fans le style qu’ils recherchent. Au même moment, ses détracteurs – parmi lesquels les parents, les médias et d’autres artistes – le qualifient de personnage obscène, rebelle et dangereux. Ironiquement, Elvis ne fait pas de la musique pour entraîner un changement social ou déclencher une révolution musicale. Sa musique n’a qu’un objectif : divertir.
La révolution rock & roll commence à se dissiper en 1958 quand Elvis est appelé par l’armée. Les deux événements, cependant, sont sans rapport. En fait, RCA sort cinq hit singles pendant qu’Elvis fait son service. La popularité du rock & roll diminue tandis que le genre évolue et que les fans découvrent d’autres musiques. Après qu’il ait été libéré de l’armée en 1960, le son et le style d’Elvis évoluent. Son premier album post-armée, « Elvis Is Back », révèle une nouvelle voix plus maîtrisée, qui a mûri durant ses deux ans à l’armée. Ceci, combiné à de meilleures techniques d’enregistrement, rend le son d’Elvis meilleur que jamais. Il publie sa première sortie depuis deux ans, avec un répertoire plus adulte qui ne comporte pas seulement du rock & roll mais aussi du R&B, de la pop et du gospel.

En plus de sa passion pour la musique, Elvis brûle d’envie de devenir un véritable acteur. Son agent, le Colonel Parker, encourage cette aspiration, y voyant un moyen d’augmenter l’exposition d’Elvis. Celui-ci souhaite, dans les années 50 et encore au début des années 60, devenir un acteur dramatique. Mais le public ne l’attend que pour sa musique. Par conséquent, Elvis ne se voit confier que des rôles dans des comédies musicales, ce qui le déçoit profondément. Dans les années 60, Elvis louvoie entre sa carrière musicale et sa carrière cinématographique. Alors que sa carrière au cinéma progresse, la musique qu’il enregistre pour ses films reste décevante. Pour compenser cela, Elvis continue d’enregistrer des morceaux totalement indépendants de ses films et dans lesquels sa désormais classique combinaison de styles est bien présente.
De 1961 à 1968, Elvis gère ses carrières musicale et cinématographique avec pas mal de succès. Avec le temps, cependant, l’intérêt pour Elvis commence à diminuer. Sa musique n’a plus l’originalité et la spontanéité de ses premiers enregistrements. En parallèle, l’invasion britannique de 1963, qui doit beaucoup à la percée d’Elvis dans les années 50, et les nouveaux groupes américains ont touché la nouvelle génération de fans. Des groupes comme les Beatles, les Rolling Stones et les Doors et des auteurs-interprètes comme Bob Dylan ont débarqué sur la scène musicale et ont proposé une alternative plus fraîche aux jeunes fans.

En 1968, tout cela change lorsqu’Elvis organise un véritable comeback. Conçu à l’origine pour être un spectacle de Noël, « Elvis », le comeback spécial télévisé de 1968 emmène la carrière d’Elvis à un nouveau sommet. Principalement composée de son répertoire rock & roll des années 50 ainsi que de quelques nouveaux titres, sa performance est une rétrospective de sa première période, à la fois dans le son et le style. Vêtu de cuir noir, Elvis dégage le même charisme et la même énergie brute que ceux qui avaient captivé une génération entière plus d’une décennie auparavant. Sa performance ardente revigore un public qui avait oublié le dynamisme unique d’Elvis Presley. La réaction massive des fans et les applaudissements des médias inspirent Elvis pour reconquérir sa prédominance musicale. Il commence à sortir de sa routine d’enregistrement pour la première fois en presque 10 ans.

Abandonnant les studios de Nashville qu’il avait fait siens de 1960 à 1968, Elvis commence à enregistrer à Memphis un mois après le ’68 special. Il cherche aussi un nouveau groupe pour avoir un nouveau son. Une fois encore, Elvis refuse d’être limité par les barrières musicales du moment et s’applique à créer une musique qui est exclusivement sienne. Comme la musique qu’il fit à son retour de l’armée, l’album de 1969, « From Elvis in Memphis », incorpore de nombreux styles musicaux. Par essence, l’album représente 12 figures musicales différentes d’Elvis. Tiré par les hit singles « In The Ghetto » et « Suspicious Minds », l’album se remarque par des paroles adultes marquées par un fort engagement social.

Elvis est entré dans une autre phase ascendante de sa carrière. Le ’68 Comeback Special lui a aussi apporté une interaction avec le public qui lui avait beaucoup manqué durant ses années à Hollywood. En août 1969, Elvis revient à une période de performances live couronnées de succès, débutant par quatre semaines de concerts sold-out à l’International Hotel de Las Vegas – un rendez-vous qui bat tous les records de fréquentation à Las Vegas. Suite à des concerts supplémentaires complets à Las Vegas, il s’embarque dans une série de tournées sold-out à travers les Etats-Unis. Entre ces concerts qui battent tous des records, Elvis continue d’enregistrer de nouveaux morceaux. Une fois encore, ses singles et ses albums se vendent par millions.

En janvier 1973, il entre dans l’histoire de la télévision et du divertissement – et confirme qu’il suscite un intérêt international avec le « Elvis: Aloha From Hawaii », une émission spéciale suivie par plus d’un milliard de téléspectateurs dans 40 pays.

Vers la fin de sa carrière Elvis aime toujours se produire sur scène mais est lassé du processus d’enregistrement – au point où il insiste pour enregistrer à la maison. En fait, il n’assistera jamais à la dernière séance d’enregistrement à Nashville en janvier 1977. Finalement, alors qu’il a atteint un succès plus grand qu’aucun artiste auparavant, Elvis s’ennuie fermement et se bat pour trouver de nouveaux défis à relever. Sa santé s’est également dégradée et il fait face à de nombreux problèmes médicaux et une dépendance croissance aux médicaments qui lui sont prescrits.

Malgré la fin tragique de sa vie et la brusque conclusion de sa carrière, les succès musicaux d’Elvis ne sont rien moins qu’historiques. Il est la seule personne à avoir été intronisée aux trois Music Hall of Fame, dans les catégories rock & roll, country et gospel. Ses ventes aux Etats-Unis lui ont valu des disques d’or, de platine et multi-platine pour 140 albums et singles différents, bien plus que tout autre artiste. Comme si vendre plus de disques qu’aucun autre artiste dans l’histoire n’était pas suffisant, l’année 2002, 25 ans après sa disparition, ELV1S 30 #1 HITS devient l’album qui s’est vendu le plus rapidement de toute sa carrière avec plus de 9 millions d’exemplaires écoulés en quelques mois. L’album est numéro un dans 26 pays, tout comme le remix de A LITTLE CONVERSATION par JXL, une des meilleures ventes de singles de l’année. Tout cela prouve que, 26 ans après sa disparition, il demeure une des personnalités les plus influentes de la culture et la musique américaines. De plus, reconnu par de multiples générations, Elvis Presley tient une place permanente dans l’histoire de la musique américaine et mondiale.

Retrouvez Elvis sur les réseaux sociaux